Parker Day, l’artiste aux doux freaks

//
3 mins de lecture

Son goût pour les couleurs et les personnages hauts en folie, Parker Day le tient des heures passées dans le comic book store de son père dans lequel trônaient de véritables pépites underground. Quant à sa passion pour l’argentique c’est sa mère, qui la photographiait enfant avec son 35mm, qui l’a lui a transmise.

Inévitablement comparée à Cindy Sherman qu’elle ne revendique pourtant pas nécessairement comme inspiration à la différence de Lynch et Tarantino qu’elle cite volontiers, Parker Day célèbre les « freaks » avec beaucoup de sensibilité. C’est d’ailleurs pour nous transmettre ces émotions fragiles et pures sous leur forme la plus authentique que la photographe vegan basée à Los Angeles a choisi l’argentique. À travers ses portraits de personnages originaux mis en scène de façon loufoque et un brin déroutante pour le néophyte, Parker Day célèbre, tout particulièrement dans sa série « ICONS » le courage de ceux qui ont choisi d’être différents, d’être beaux selon leurs propres règles et de s’affranchir des diktats qui briment la créativité.

Pour donner vie à ses créatures splendides et fascinantes, Day s’inspire de ses modèles, qu’elle pioche dans ses amis ou sur les réseaux sociaux et apporte sa touche personnelle de stylisme à l’aide de pièces qu’elle chine dès qu’elle en a l’occasion. Son but : révéler la personnalité la plus profonde de ses modèles à travers des personnages fictifs kitsch et touchants. Interrogée par le magazine Sleek sur sa façon de jouer avec les codes de la beauté et de confronter celle qu’on estime naturelle et celle qu’on sait pimpée, Parker Day met des mots sur sa vision du beau et de la confiance en soi : « Nombreuses sont les personnes qui se sentent elles-mêmes avec des tatouages, en colorant leurs cheveux ou en ayant recours à la chirurgie esthétique. Si l’apparence construite sur-mesure d’une personne lui permet de se sentir au plus proche de ce qu’elle est profondément alors en quoi cela peut-il être faux ? ».

Pour découvrir l’univers de Parker Day et toute ses séries rendez-vous sur son site parkerdayphotography.com et sur son compte Instagram.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Hugo Boss sort son premier costume 100% certifié vegan

Next Story

La tendance qui sent bon le soleil : le banc inspiration marocaine

Latest from Arts