Madrona Redhawk fait de son visage une toile

///
2 mins de lecture

Elle est sans l’ombre d’un doute la preuve la plus démente que le maquillage est un art à part entière. Madrona Redhawk aka Madroni Redclock sur Instagram, artiste vegan à l’univers aussi fascinant qu’improbable, se sert de son visage comme d’une toile prête à accueillir les œuvres les plus délirantes.

Madrona s’est lancée dans le make-up art sans ne s’être jamais vraiment intéressée à ce que la communauté beauté d’Instagram faisait de son côté. Son style, clairement surréaliste, elle se l’est créé toute seule, et c’est cette fraîcheur rare, ce rayonnement unique, qui rendent son art d’autant plus étrange et addictif. Cette jeune américaine trouve l’inspiration partout, autour d’elle, sur le strip de Las Vegas (sa ville), mais surtout dans les tréfonds de son cerveau débordant de talent.

Interviewée par le magazine Coeval sur la force surréaliste de ses créations, Madrona explique « Je ne me suis pas lancée dans l’art en y cherchant particulièrement le surréalisme. Je ne me suis même pas vraiment lancée, c’est l’art qui m’a trouvée. Je n’ai pas eu de formation classique, j’ai une professeure d’art géniale qui m’a aidée à trouver un endroit pour m’exprimer mais je suis autodidacte. Le surréalisme est venu naturellement. »

Si Madrona immortalise son travail sur Instagram en photo elle le fait le plus souvent dans des vidéos sans fioritures. Ce sont d’ailleurs ces dernières, véritables performances hallucinées, qui illustrent le mieux son univers hors normes et qui font d’elle une artiste unique en son genre.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Quand les grandes enseignes se mettent à la déco responsable

Next Story

Un hôtel 100% vegan ouvre ses portes à Mykonos

Latest from Arts